Tapis Boucherouite

Tapis Boucherouite ou Boucharouette artisanaux.
Chaque tapis est unique, tissé à la main dans l’Atlas Marocain et prêt à l’envoi depuis Biarritz.
Offrez vous un tapis boucherouite authentique de qualité exceptionnelle au meilleur prix !

Affichage de 1–14 sur 16 resultats

Affichage de 1–14 sur 16 resultats

L’histoire du tapis Boucherouite

Le tapis boucherouite, également appelé tapis boucharouette, est né dans les foyers les plus modestes des tribus berbères rurales marocaines, ce qui a valu à ce tapis marocain le surnom de tapis du pauvre. Comme la plupart des tapis berbères, il a été conçu pour se protéger du froid dans cette région au climat changeant du moyen Atlas marocain. Sauf que dans les familles les plus pauvres, il a fallu innover pour pallier l’absence de coton ou de laine qui servent notamment à la fabrication des tapis kilim et de la majorité des tapis ethniques. C’est ainsi que les tisseuses berbères ont commencé à créer des tapis en faisant de la récupération de textile. Le résultat est un tapis douillet, épais, et très confortable.

L’origine du nom Boucherouite

Le tapis Boucherouite est certainement le tapis berbere le plus original puisqu’il est, comme son nom l’indique, tissé à la main avec des tissus recyclés. En effet, le tapis Boucherouite doit son nom à l’arabe « bu sherwit sens », qui signifie « un morceau déchiré de vêtements usagés ». Ces bouts de tissus déchirés en tous genres sont assemblés selon une technique de tissage élaborée qui permet de créer n’importe quelle forme géométrique en laissant libre cours à son imagination. On peut ainsi retrouver des losanges, des carrés, des triangles, ou bien un mélange multicolore sans forme prédéfinie sur chaque tapis selon l’humeur de la tisseuse berbère qui l’a conçu. Mais si les formes varient, il y a bien une chose que l’on retrouve sur tous les tapis boucherouite : de la couleur !

Le tapis boucharouette, le tapis berbère le plus coloré

Certes, le tapis azilal fait aussi parler de lui pour ses couleurs, mais le tapis boucherouite reste le maître en la matière puisque les bouts de tissus qui servent à sa conception sont déjà colorés, à l’inverse de la laine et du coton qui servent également au tissage du tapis beni ouarain par exemple, tapis réputé pour sa laine blanche. Chez le tapis boucharouette, la couleur est donc inévitable de par les matières premières utilisées pour sa conception. L’assemblage multicolore obtenu, entre autres, a d’ailleurs valu au tapis boucherouite le surnom de tapis tableau.

De tapis du pauvre à véritable oeuvre d’art

Chaque tapis boucherouite est une véritable composition artistique, et on mesure d’autant plus sa richesse en tenant compte de la pauvreté de la matière utilisée et de l’absence de modèle pour sa création. En effet, à l’inverse des méthodes européennes de tapisserie selon lesquelles les tisseuses travaillent à partir d’un modèle, le tapis boucherouite n’est que le fruit de l’imagination de la tisseuse berbère qui l’a conçu.  C’est en quelque sorte le reflet de sa vie, de son humeur du moment et de sa sensibilité. Chaque tapis est donc une pièce unique et incomparable dont le tissage prend plusieurs jours voire même plusieurs semaines. En conséquence, le tapis boucherouite est parfois comparé à un tableau d’artiste, et on le retrouve de plus en plus accroché au mur bien que sa place d’origine soit à même le sol. D’ailleurs, certains galeristes n’hésitent pas à en faire de véritables expositions et ont fait s’envoler leur prix, alors si vous cherchez un tapis boucherouite pas cher pour l’accrocher au mur ou pour décorer le sol d’une pièce de votre maison, consultez nos bons plans dans la section soldes!